Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 21:20

C’est fait !

Après une année passée à traverser 2013 dans une barque bousculée par toutes les tempêtes et autres calamités que la nature a inventées, on vient enfin d’atteindre, ce 31 décembre, le rivage opposé.

Quel est le vigneron qui se plaindra d’avoir quitté cet esquif ?

Sûrement personne ! Et pas moi dans tous les cas…

Il y a trois jours, nous avons donc embarqué dans une nouvelle barque immatriculée « 2014 ». On va espérer qu’elle naviguera en eaux plus calmes et qu’elle sera d’une constitution solide pour résister sans broncher à l’adversité.

L’esprit de Noël n’est déjà plus qu’un lointain souvenir. Le sapin perd ses aiguilles et nous rappelle qu’il faudra rapidement ranger les boules et les guirlandes jusqu’à l’an prochain.

En regardant vers l’avenir, je n’ai pas vraiment l’envie de prendre les éternelles « bonnes résolutions du début janvier » car je ne pense pas avoir de vice répréhensible. Le seul qu’on pourrait me reprocher, c’est le verre de vin le soir avant le diner. D’une part, je l’assume et en plus j’y prends du plaisir ! Et en plus de tout, je participe à la bonne santé de la viticulture française.

Donc, il n’y a rien à changer…

Comme tout le monde, on va faire au mieux en fonction des conditions qui se présenteront à nous.

Cela n’empêche pas d’espérer voir uniquement de belles et bonnes choses autour de soi.


Et donc, je souhaite à tous une bonne et heureuse année 2014.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LM VUICHARD 05/01/2014 22:03

Rien à voir avec cet article, que j'ai pourtant apprécié pour tourner la page!
Je suis tombé ce matin par hasard sur l'émission de France Inter Interception, on vous en a sûrement déjà parlé, mais dans le doute, c'est là:
http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=779918
Il faut absolument que vous écoutiez cette histoire qui me rappelle tant de nombreuses évocations dans vos billets. Il s'agit de l'histoire d'Ollivier Cousin, vigneron en Anjou, successeur de plusieurs générations de viticulteurs, qui après être passé en biodynamie, sorti de l'appellation, est accusé par les tenants de celle-ci d’étiquetage illégal, pour avoir indiqué "Anjou" sur ses étiquettes. C'est édifiant, il en est au procès, qui doit se tenir prochainement... Qui gagnera? Le rouleau compresseur normatif et conformiste ou le gars qui veut simplement faire du vin de chez lui, sans intrants, comme son père et grand-père? A suivre, je ne sais pas comment, mais à mon avis il faudrait soutenir un gars comme ça!!!
Voilà, c’était mon appel de la journée!... je suis votre blog avec plaisir depuis déjà longtemps (ça doit se compter en années), et c'est souvent un délice, même si je ne suis pas toujours d'accord avec tout (il faut quand même garder son esprit critique...). Je n'ai jamais pris le temps de vous écrire, ne me sentant pas grand chose d’intéressant à dire, il n'y a qu'aujourd'hui où j'ai trouvé une vraie bonne raison incontournable. Ce que j'apprécie le plus c'est votre franchise, et l’honnêteté de la démarche... Chapeau bas!! Et merci de continuer à nous faire partager un bout de votre histoire!!!
LM VUICHARD

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche