Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 12:13

C’est le top départ pour le début des vendanges.

Il fallait encore ces quelques jours de beau temps pour peaufiner les raisins. C’est maintenant chose faite pour les premières parcelles. Les autres suivront avec les deux jours du week-end en plus.

Le timing est le bon ; du moins selon moi…

Le matériel a été lavé, graissé et révisé. Il n’y a qu’une personne capable de bien laver mon matériel : c’est moi !!! Donc personne d’autre que moi n’y touche.

C’est pour aujourd’hui

Les remorques de cagettes sont chargées. Les vendangeurs sont déclarés. Ils ont été prévenus mais ils me harcelaient depuis quelques jours voyant les machines à vendanger s’activer autour d’eux un peu partout.

C’est pour aujourd’hui

Le fait d’avoir une date les a rassurés.

Certains viennent depuis le début de l’aventure ; il y a presque 15 ans. Depuis le temps, ils ont toujours la même motivation et la même envie de venir vendanger.

Certains n’ont plus la possibilité de venir vendanger car ils ne peuvent plus travailler ou ont trouvé une situation plus stable. Mais quand ils passent devant la maison, ils font un signe amical ou mieux encore, s’arrêtent pour dire bonjour et discuter quelques minutes.
C’est là que je me dis que la maison ne doit pas être la plus mauvaise ni l’ambiance la plus détestable…Cela me fait chaud au cœur et donne du courage.

Nous entamons une grande ligne droite, tête baissée le nez dans le travail intense. Quand nous relèverons les yeux, on sera aux portes de l’hiver et les premières décorations de Noël seront déjà installées.

A ce moment-là, l’époque actuelle nous semblera être la préhistoire tellement elle nous paraitra éloignée.

Assez parlé, prenons à bras le corps cette vendange 2014 pleine de promesses.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche