Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 14:57

Le moment est arrivé, les cuves de blanc fermentent. Je n’irai pas jusqu’à dire « le moment tant attendu est arrivé » car nous ne forçons jamais nos vins, ni nos vignes.

Chaque lot de jus a pris le temps qui lui était nécessaire pour commencer à pétiller.

Cela dépend de l’endroit d’où vient la vendange, du cépage,… Chaque détail apporte sa petite touche.

Mais en aucun cas, nous ne prenons la décision.

C’est toujours un moment magique qui se reproduit tous les ans, depuis que l’homme et la vigne ont décidé, il y a quelques millénaires, de faire du chemin ensemble.

Les petites levures se multiplient. Pourquoi une levure et pas une autre ? Là-aussi, c’est le terroir qui s’exprime et qui va décider laquelle sera l’élue. Ou lesquelles fermenteront.

La peau du raisin d’un endroit ne ressemble pas totalement à celle d’un autre endroit. Et donc, les levures qui vivent naturellement sur cette peau seront-elles-aussi, d’une certaine façon l’expression de l’endroit.

Evidemment, quand on a passé au lance-flamme-pesticides tout ce qui pouvait constituer un être vivant dans la parcelle, on aura des difficultés à voir les levures se multiplier et même tout bonnement exister ! Heureusement, les copains des fabricants de produits produisent des levures très musclées qu’ils proposent en sachets. Partout la même, dans le monde entier ou presque.

Chez nous, c’est l’harmonie et le respect qui règnent. On fait confiance à nos vignes et on fait aussi confiance à nos levures.

Les résultats semblent montrer qu’elles nous le rendent bien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche