Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 17:48
Premier café sur le banc

Quel nom étrange pour un post de vigneronne !

En fait, il signifie que pour la première fois de l’année, nous avons pu prendre un café dehors sur le banc en bois qui se trouve devant la maison.

On est encore en hiver mais le printemps est bien là, quelque part sans s’afficher totalement mais en faisant part de sa présence.

Le café sur le banc, c’est un rituel pour Jean-Michel et moi lorsque nous sommes sur le domaine.

On y prend le temps de discuter, de penser à l’avenir de la propriété, de voir nos vignes avec la bienveillance de parents et aussi de regarder la nature autour de nous.

Ce banc en bois, il fait aussi le lien avec les générations passées car il était déjà là du temps des grands-parents.
Eux-aussi, souvent s’y asseyaient le soir pour regarder le soleil se coucher et la nature s’endormir pour la nuit.

Parfois quand nous sommes heureux tous les deux dans ce bonheur simple de l’instant, Jean-Michel me rappelle que souvent son grand-père disait à sa femme « on est bien sur ce banc ».

Effectivement, c’était un endroit modeste dans une ferme modeste mais c’était des gens qui avaient vécu des moments difficiles avec le déracinement d’Italie, la vie misérable d’ouvriers agricoles dans l’entre-deux guerres, les moqueries et les brimades d’être italiens durant l’occupation. Puis pouvoir acheter un jour une ferme fut une consécration dans leur vie.

Ils n’ont jamais eu de loisirs et peu de moments à eux. Mais les instants sur le banc le soir, furent de ceux-là.


Deux générations en quelques décennies plus tard, nous vivons les mêmes instants privilégiés, d’être avec celui que l’on aime avec la nature autour de soi.


En parlant de nature, il suffisait de bouger les yeux pour en voir toute la beauté printanière.

Les jonquilles, les pommiers du japon en fleur donnaient un avant-goût de cette explosion de vie qui se prépare.

On peut aussi parler de ce couple de perdreaux qui a élu domicile autour de la maison.

Ils étaient à quelques mètres de nous, ayant compris que nous n’étions pas leurs ennemis !

Ils ne viennent pas encore sur le banc comme nous mais eux-aussi semblent heureux d’être ensemble.

C’était peut-être l’effet du banc tout proche…

Premier café sur le banc
Premier café sur le banc

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche