Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 09:09

 

Nous venons de passer un week-end sous un soleil magnifique, après une pleine semaine de beau temps.

Il n’y a pas à dire, le soleil c’est quand même mieux.

 

En quelques jours, les raisins ont beaucoup gagné en maturité. Les peaux des blancs continuent de se dorer pour le plus grand plaisir de mes yeux.



Surtout, les goûts en bouche ont beaucoup évolué. Les arômes des blancs mais aussi des rouges ont pratiquement perdu toute nuance herbacée.
Dans les peaux, les tanins se sont arrondis.



Lors des prélèvements pour les contrôles de maturité, les mains sont maintenant franchement collantes. C’est un bon signe.

 

Dans la semaine, nous n’avons pas eu une goutte de pluie, ce qui est exceptionnel pour l’année. Il faut croiser les doigts pour qu’on continue sur cette voie.

 

Les blancs sont très sains, les foyers de pourriture sont très rares. Dans le Merlot, qui est le cépage rouge le plus proche de la maturité, je n’ai pas pu trouver un grain altéré.

La confiance revient.

Après des mois de pessimisme, on peut maintenant espérer produire de très bons vins. Rien n’est fait et je vous dis cela à voix basse, en croisant les doigts,…au cas où…

 

Bref, un bien beau week-end qui a du réchauffer le cœurs de bon nombre de vignerons.

 

Pour moi, il avait une saveur un peu supérieure car j’étais en plus entourée de mon mari et de mes deux enfants, car Thomas était rentré de Tarbes pour 2 jours. Avec les vendanges qui arrivent pour nous et des plusieurs samedi « bloqués » à l’école pour lui, une nouvelle réunion de  notre petite famille n’est pas pour demain.

 

J’ai donc profité de ces quelques heures de bonheur simple avec une vraie gourmandise. Vous savez, celle qui nous pousse à croquer à pleines dents dans une grappe bien mûre.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

FGsuperfred 29/09/2008 22:34

bonsoir madame Comme,
j'ai eu vent de la très belle qualité des merlots même dans le medoc de la part d'un ami commun avec jean-michel, il disait même avoir "sorti" ses meilleurs merlots qu'il ait jamais vendangés, un gouffre avec ceux qui parlent bien précocément d'un millésime pourri !!
bon courage à vous
cordialement frédéric Gautier

Yann 23/09/2008 11:48

Magnifique tes photos.
Merci.
Yann

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche