Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 07:52

Après pratiquement une semaine d'interruption, les vendanges recommencent, pour les rouges cette fois.

Finalement, il me tardait d'y être. J'ai un besoin physique d'avoir des cuves en fermentation pour pouvoir mettre en pratique toutes les idées qui me sont venues depuis l'an dernier et pour espérer améliorer la qualité des vins.
Il ne s'agit bien sûr pas de refaire l'œnologie moderne mais tout simplement de tenir compte de toutes les observations faites pendant les dernières vinifications ou même de toutes les sensations que j'ai pu percevoir. Il y a aussi le ressenti que l'on a eu dans chaque parcelle à tous les moments de la saison et qui peut maintenant participer à la vision que l'on a de la vinification de chaque parcelle.

 

Connaitre un vignoble et y adapter une vinification, c'est un peu comme construire un mur. Chaque année est une brique qui va participer à l'élévation de l'édifice. Malheureusement pour nous, toutes les briques ne sont pas identiques. Il faut donc naviguer à vue en examinant bien la forme de la brique à placer en essayant de se souvenir de celles qui s'en rapprochaient, comment on les a placées et pour quel résultat. C'est plus de travail et de réflexion mais au moins, il n'y a pas la monotonie qu'on aurait en ayant toutes les "brique-millésimes" identiques.

Qu'est ce qu'ils doivent s'ennuyer ceux qui vinifient dans des régions où le soleil brille tous les jours depuis la pousse de la vigne jusqu'aux vendanges incluses; avec en plus l'irrigation pour réguler au millimètre le stress en eau !

 

Pour le moment, j'ai bien mon idée quant à la forme de la brique mais il faut maintenant vérifier ce qui était bien pensé et ce qui l'était moins.

Donc, j'ai mon propre schéma de vinification pour chaque terroir, mais je sais qu'il ne s'agit encore là que d'un raisonnement théorique qu'il faudra affiner.

La météo a encore un grand rôle à jouer et les jours à venir auront encore toute leur importance.

 

On dit souvent que tout peut encore basculer tant que la dernière cuve n'est pas pleine. Ce n'est pas tout à fait vrai car à la dernière cuve, on sait en général où on en est. Par contre, à l'avant dernière…

Il convient donc d'attendre en prenant les choses au fur et à mesure qu'elles arrivent.

 

Pour ce qui est des blancs, ils sont entrés en fermentation, seuls lorsqu'ils l'ont souhaité.

Par contre pour une partie de la récolte, j'ai souhaité fermenter ensemble les 3 cépages dans les proportions de la cuvée "Vin Passion".

Je crois beaucoup au mélange précoce des différentes "sensibilités" de mon vin. On est ainsi plus proche du produit final et on est donc capable d'affiner la vinification et l'élevage pour tendre vers ce que l'on souhaite; au moins dans la limite de la petite capacité d'action que nous laisse chaque terroir.

Il me tarde donc de déguster le vin fini.

 

Mais pour le moment, je dois me contenter des odeurs qui envahissent le chai  et la maison et qui donnent une bonne confiance dans le potentiel aromatique du millésime.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Isabelle perraud 06/10/2008 22:06

Bonjour, je tombe par hasard sur votre blog.j'aime beaucoup votre spontanéité et vos engagements , peut être parce que je me retrouve beaucoup dans ce que vous exprimez...Même quand vous parlez de votre fils Thomas de 18 ans...Mon fils ainée s'appelle thomas, a bientôt 18 ans, un bac S en poche et j'avais fait un billet, un peu dans le même style que le votre pour la rentrée des classes !!! Enfin bref, vous visiterez mon blog je l'espère et on en reparlera peut être. à bientôt. Isabelle, vigneronne bio et convaincue!

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche