Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 16:10

Maintenant que les fêtes sont terminées, il faut éliminer les calories en excès accumulées pendant les repas.

Pour cela, rien de tel que des caisses à préparer. Heureusement, les premières commandes de l’année sont arrivées dans la semaine dernière et Jean-Michel et moi avons profité du week-end pour conditionner les deux palettes à partir.

Ce qu’il est intéressant de citer, c’est que les deux palettes partent toutes les deux en Belgique mais chez deux clients différents.
Au moins, en attendant le départ de la première d’entre elles, elles pourront discuter de leur nouvelle vie et commencer à apprendre le wallon !

Je suis toujours ravie de préparer des caisses à expédier. C’est un reste de l’époque de nos débuts lorsque nous n’avions pas encore un client et la première mise en bouteilles effectuée.

Cette année, c’est un peu l’inverse car le succès du Vin Passion blanc dépasse mes espérances. Avec les réservations que j’ai aussi eu il y a quelques jours, je pense ne pas pouvoir « faire la jonction » avec le prochain millésime dont la mise en bouteilles et normalement prévue en juillet.

Quoi qu’il en soit, on fera pour le mieux lorsque le moment de la rupture de stock se précisera. Je n’ai jamais laissé tomber un client ni donné à quiconque une fin de non recevoir.

Mais, je savoure quand même avec une certaine fierté cette situation et je ne l’échangerais jamais avec celle d’un bâtiment de stockage rempli de bouteilles invendues.

Il faut cependant garder les pieds sur terre. Rien n’est jamais acquis définitivement. Il faut toujours être sérieux, particulièrement avec les acheteurs professionnels avec qui je travaille.

Je fais tout pour leur rendre la tâche facile et particulièrement en leur proposant les meilleurs vins possibles mais aussi des vins ayant leur personnalité, des vins qui nous ressemblent.

Il est aussi important de respecter la plus grande cohérence dans les tarifs pratiqués, les zones d’activité des revendeurs,… C’est un vrai métier !

Donc, en ce début d’année, je peux le dire : longue vie à tous mes clients, présents et à venir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche