Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 10:24

 

Toute la semaine dernière a été consacrée aux primeurs à Bordeaux. Il s’agit de la présentation aux professionnels et aux journalistes des vins du dernier millésime.

 

Dans un contexte particulièrement incertain et surréaliste, la région a quand même vu arriver quelques milliers de personnes du monde entier. Il semble qu’ils soient moins nombreux que les années précédentes, mais c’est quand même impressionnant et rassurant de voir que les grands vins intéressent encore autant de gens, au point de se déplacer de tous les coins du monde.

 

Dans cette grande messe dédiée aux plus grands vins Bordeaux, mon rôle est particulièrement modeste. Il n’est pas question pour moi de penser vendre du vin qui est encore en élevage selon le principe des primeurs. Ce système est avant tout destiné aux vins sujets aux spéculations. Ce n’est ni le cas de mon vin, ni l’année qui convient.

 

Pourtant, j’ai moi aussi profité de cette grande messe pour rencontrer des clients attitrés ou « postulants ».

Entre mon domicile de Pauillac et le domaine, j’ai pu effectuer plusieurs présentations de ma gamme de vins.

 

Je suis aussi très flattée de constater aussi que parmi toutes les personnes qui ont été servies par Jean-Michel pour déguster les vins de Pontet-Canet, certains lui ont demandé de confirmer s’il était bien le mari de Corinne Comme car ils connaissaient le Champ des Treilles. C’est le début de la gloire !!

 

Plus sérieusement, on peut penser que progressivement, mes vins font leur place dans le monde grâce à leur qualité et à l’âme que nous leur transmettons.

 

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’être universellement reconnue. Heureusement car si l’on compare ma modeste production au nombre d’habitants de la planète, il est clair que je ne pourrai pas fournir tout le monde.

 

Donc, finalement il vaut mieux rester encore un peu dans l’ombre…

Partager cet article

Repost 0
Corinne Comme - dans Divers
commenter cet article

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche