Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 09:19

Je viens de recevoir pendant pratiquement 24 heures, mon amie Hollandaise Tjitske à la maison à Margueron. Nous étions seules sur place et ce fut l’occasion de nombreuses heures d’échange. Lorsque les rapports commerciaux ne sont plus là, en tâche de fond, pour brouiller les relations, on peut vraiment se laisser aller à ne parler que de notre passion commune, la vigne et le vin.

 Toutes les deux, nous avons fait le tour de la biodynamie telle que nous la voyons, simple, pragmatique et sincère.

Le tour des vignes et les dégustations des différents vins en barriques furent aussi l’occasion de répondre à l’éternelle question qui nous taraude en permanence : « que veut me dire la plante ? », « que veut me dire le terroir ? » et « que veut me dire le vin ? ».

A ces questions là, on peut trouver de multiples réponses, mais une seule sera bonne et pour progresser il convient de la trouver.

 

Heureusement, un verre de vin permet de délier les langues et chacun est alors capable d’exprimer ce qu’il ressent sans à priori. C’est à ce moment là que l’on peut vraiment progresser, en allant chercher au fond de son cœur et de son âme, les idées qui vont faire la différence dans la compréhension des choses.

 

Parfois, lorsque je lis les revues techniques, j’ai l’impression que nos idées sont à des années-lumière de la réalité quotidienne des viticulteurs de base. Cela me fait un peu peur. Mais lorsque je les confronte à des visiteurs extérieurs, je ressors avec le constat que notre route est meilleure ou au moins moins mauvaise que celle définie par les instances officielles.

 

J’ai donc passé avec Tjitske quelques heures merveilleuses et rafraîchissantes. Maintenant, je suis revenue à ma réalité quotidienne faite de factures et de déclarations légales.
Quant à elle, il y encore des visites de domaines au programme. Une d’entre elles sera bien évidemment Pontet-Canet avec Jean-Michel.

J’espère que dans ce cas le discours ne sera pas trop ressemblant…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche