Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 13:14

Hier, je comptais donner quelques nouvelles de notre petit domaine, mais ce fut la journée d’appel à la défense pour ma fille Laure.

Cette dernière a eu la mauvaise idée d’être convoquée pendant une grève des transports. D’un autre côté, sachant qu’il y a à peu près une grève tous les mois, elle avait peu de chances de passer à travers cette prise en otage des utilisateurs des transports.

Donc, le train conduisant au bus de l’armée était annulé pour cause de « défense du service public ».

J’ai donc dû la conduire moi-même à la base militaire de Martignas, soit environ une heure de route.

Ce qui est marrant, c’est que pour notre fils Thomas, le train pour l’armée avait lui-aussi été annulé au dernier moment alors qu’il était bien prévu la veille au soir. Heureusement que Jean-Michel avait pris la peine d’aller vérifier dans la gare à 6 heure du matin au lieu d’attendre tranquillement sur le quai la venue d’un train fantôme. Cette fois ci, le train était en panne. La ligne Bordeaux-Le Verdon n’est pas des plus fréquentée ni des plus stratégiques pour le tourisme, donc on nous met les modèles les plus anciens.

 

J’ai laissé ma fille à l’entrée de la caserne. C’est toujours un moment déchirant pour une maman. Un environnement militaire n’est jamais très coloré ni très accueillant. On pense obligatoirement aux déchirements des êtres aimés qui se séparent pour de longs mois, voire même pour toujours.


Je n’ai jamais connu la caserne car à mon époque, seuls les hommes devaient faire « les trois jours ».

Jean-Michel n’a pas coupé à cette obligation même si par la suite, il a été réformé. Il a profité de cette année gagnée pour compléter sa formation et passer son diplôme d’œnologue.
A l’époque, il était très content de cette opportunité. Maintenant, il pense que ce nouveau diplôme lui a surtout permis de marquer une ligne de plus sur son CV. Les connaissances acquises à grand renfort de révisions ne sont plus en rapport avec ce qui rend meilleurs les vins qu’il élabore maintenant.

Est-ce mieux de connaître toutes les équations chimiques permettant à la fermentation alcoolique de se dérouler plutôt que de faire des marches en rangers ou des soirées Kronenbourg en refaisant le monde ? Maintenant, nous ne sommes pas aussi catégoriques…

Au moins, durant les longues marches, on peut regarder les fleurs le long des routes en essayant de comprendre la raison de leur présence à cet endroit. La consommation de bière fait travailler nos « cousins » de la viticulture que sont les brasseurs.

 

Finalement, l’expérience militaire de Laure s’est achevée le jour même vers 17h. J’étais donc là pour la récupérer. Ce dernier mot est totalement en rapport avec mon sentiment. J’ai particulièrement souhaité qu’ils la gardent pour lui donner un peu de rigueur dans son éducation mais après une petite journée dans l’armée, j’étais donc à la porte de la caserne pour la sauver.

 

Cette journée d’appel aura donc eu l’avantage de me rappeler que j’aime ma fille et qu’il faut que je la protège car elle est encore toute petite !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche