Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 15:58

Comme tous les ans, j’ai eu hier le contrôle Ecocert pour la certification bio. J’allais écrire « j’ai subi hier », mais le verbe « subir » avait une connotation de contrainte ou d’agression. Ce n’est pas le cas donc, j’ai tout simplement utilisé le verbe « avoir » faute de mot plus adapté.

 

Un contrôle Ecocert est une chose obligatoire pour pouvoir dire ou écrire qu’on est en bio. C’est très sérieux mais toujours cordial.

La contrôleuse doit bien avoir quelques critères secrets qui lui permettent de savoir à qui elle a à faire. Chez nous, tout est limpide dans la gestion des stocks de produits, des factures,…

 

Le vignoble a suffisamment d’herbe pour bien faire prouver qu’il n’y a pas eu de désherbant chimique employé !

Dans tous les cas, les factures d’achats de produits sont épluchées. Ensuite, la situation du cuivre est analysée avec minutie (stock début et fin, consommation). Les chiffres sont rapprochés de ceux annoncés par le calendrier de traitements.

Je pense que le débat sur le cuivre (qui oppose souvent les pro et les anti bios) est dépassé. Les quantités que nous employons maintenant n’ont rien à voir avec celles appliquées dans le passé. L’emploi de plantes lors des traitements permet d’avoir une bonne efficacité du cuivre avec des doses infimes. Les marges de progression dans la baisse des doses sont réelles et accessibles.

 

Enfin, dans tous les cas, lors de chaque contrôle, on fait un tour du vignoble.
Cette année, avec pratiquement zéro tâche de mildiou, j’étais particulièrement fière de montrer mes vignes.

 

Alors que le contrôle était en cours, j’ai eu la visite d’un voisin-client. Celui-ci, très branché bio, a été ravi de découvrir que derrière la mention « AB », il y avait une organisation bien structurée et des gens qui la font vivre.

La présence d’une telle mention sur les produits n’est pas anodine et correspond donc à un cahier des charges très précis qu’il convient de respecter. Les contrôles sont là pour crédibiliser l’ensemble de la filière bio.

 

C’est très bien ainsi et n’ayant rien à cacher, je suis ravie de me plier à de tels contrôles.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

achat champagne 30/07/2009 11:42

C'est marrant votre article tranche avec ce que l'on peut entendre ci et là à propos des contrôles Ecocert. Généralement, à ce sujet on n'hésite pas à employer le terme "subir"

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche