Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 13:38

Hier, ce fut la journée des expertises pour les bâtiments neufs construits en 2003. J’en avais déjà parlé précédemment. Ces constructions présentent de nombreuses imperfections plus ou moins sérieuses.

Des experts ont été nommés, des avocats interviennent pour préserver les intérêts des uns et des autres. Un maître d’œuvre organise les choses.

Le dossier s’épaissit…

Ce sujet me hante depuis des années. C’est un vrai serpent de mer. Et il doit y en avoir encore pour des années.

Aujourd’hui, c’était la journée sondages. Ils ont fait des trous partout pour évaluer la situation.

Moi, ce n’est pas du tout mon métier et je trouve difficile de passer tout ce temps en paperasse, réunions, coups de fils pour relancer les uns et les autres,…

Pourquoi on ne peut pas être bien servi quand on commande quelque chose et que l’on paie ce qui avait été prévu ?

Rares sont ceux qui n’ont pas eu ce type de désagréments après un chantier de construction. Parfois, c’est mineur, parfois c’est plus sérieux. Mais tout le temps, c’est du tracas et surtout l’insatisfaction de ne pas avoir le résultat escompté.

Une des remarques classiques est de dire que c’est un « désordre purement esthétique ».

C’est difficile à admettre quand justement on a payé plus cher pour l’esthétique.

Si on avait voulu faire moins cher et moins beau, on aurait fait un bâtiment en tôle ondulée !

Vous l’avez compris, j’en ai marre de tout cela. Il me tarde que tout soit terminé.

Mais, il se peut très bien que le prêt bancaire de 15 ans soit fini de rembourser avant la fin du litige !

Encore une fois, courage Corinne…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche