Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 18:38

Avec le rougissement des grappes, nous commençons à refaire le point sur ce qui reste à réparer ou améliorer dans le chai pour recevoir la future récolte.

 

Je pense que c’est pareil chez tous les vignerons. Quand une chose montre des signes de faiblesse pendant les vendanges ou les vinifications, on fait en sorte qu’elle aille au bout de la saison sans avoir à faire une grosse intervention. Puis on se dit qu’on le réparera dès que le calme sera revenu  dans la place.

Et les mois passent, passent et sans vraiment oublier, on met en sommeil.

Enfin à la veille des vendanges, on redécouvre la réparation qui attend toujours sagement son tour mais qui n’admettra pas une nouvelle année de tergiversations.

 

En me concentrant un peu, je suis capable de donner à Jean-Michel une bonne liste de petites choses pas vraiment vitales mais nécessaires et qu’il faudra remettre en état sans faute avant le mois de septembre.

 

Cependant, la grande nouveauté de l’année, c’est qu’il a voulu apprendre à souder l’inox. Ainsi, pour le prix de quelques fournitures et de temps, on peut avoir des objets ou des équipements qu’on n’aurait jamais pu s’offrir autrement et qui, le moment venu, rendront le travail plus efficace sinon la vie plus facile.


En ce moment, c’est au tour de tous les petits garde-vins, autrefois posé directement au sol ou sur des parpaings, et qui se retrouvent sur des pieds. Plus pratique à vider, plus sain en pouvant nettoyer dessous.

 

Telle une princesse, mes désirs deviennent réalité en quelques coups de meuleuse et de poste à souder.

 

Elle n’est pas belle la vie ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche