Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 13:31

 Effectivement, après les quelques jours de voyage en Californie, il a très vite fallu reprendre le chemin du boulot. C’est d’ailleurs lui qui a en partie conditionné la durée du voyage.

Pour la petite histoire, c’était la première fois que nous partions si longtemps (10 jours) alors que nous approchons la cinquantaine et que nous partions seuls, Jean-Michel et moi. Une sorte de voyage de noce, 22 ans après notre mariage (sans voyage de noce).

 

Peu de temps après notre retour, il y a eu une mise en bouteille, représentant environ la moitié de la production annuelle. Les matières sèches avaient été commandées bien avant mais il a fallu les réceptionner, vérifier, appeler quand on ne voyait rien venir ; bref, il a fallu s’assurer que rien n’aller manquer le jour J.

Puis, la mise en bouteilles est arrivée et maintenant il faut conditionner avant les vendanges.

Autant dire que le programme est chargé alors que les vendanges ne sont pas loin.

 

La moitié du vin mis en bouteilles est déjà prévu en expédition pour les jours à venir.

Il va donc falloir mettre les bouchées doubles chez la famille Comme pour arriver à tout faire.

 

Il faut aussi mettre les chais en « configuration vendanges », c'est-à-dire laver toutes les cuves, les équiper, nettoyer les tuyaux de vendanges,…

Enfin, il faut sortir le matériel de réception de vendanges, le laver et vérifier qu’il fonctionne correctement.

Dans notre métier, une part importante des pannes intervient au moment du lancement du matériel. Il était au rebut depuis  au moins 11 mois et du jour au lendemain, on lui demande un rythme soutenu.

Pire encore, un matériel qui a été hiverné en bon état de fonctionnement refuse de redémarrer l’année suivante. Va comprendre…

Il faut donc tout vérifier, sous peine d’avoir de mauvaises surprises.

 

Bref, beaucoup d’activité qui nous éloigne un peu plus des quelques jours d’oisiveté que nous venons de vivre.

Et comme on dit, le travail c’est la santé…

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche