Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 15:06

La densité et la tension dans le travail m’avait pour le moment empêché de revenir vers le lecteur de ce blog.

Les vendanges ont donc débuté mardi dernier. On a commencé avec le Sauvignon blanc.

La météo prévue pour ce jour là était à la pluie. Finalement, il n’y a eu que quelques gouttes sans réelle importance.

Quand on est de mauvaise foi, on se satisfait de ces petites pluies en disant qu’elles font tomber la poussière déposée sur le raisin !

Plus sérieusement, on a pu se mettre en jambe ou en sécateur avec une température douce et beaucoup plus agréable qu’un chaud soleil.

Puis le beau temps est revenu pour nous accompagner dans le Sémillon.

Il y a presque un an que nous pensons à cette récolte 2012. La voilà enfin devant nous.
Effectivement, comme le titre l’évoque, c’est vraiment l’impression de beau et de bon qui domine.

On est dans une opulence positive c'est-à-dire que les ceps regorgent de magnifiques raisins dorés et sucrés.

Les bruits de couloir qui me viennent aux oreilles de l’extérieur semblent indiquer des quantités moindres par rapport aux années antérieures.

Pour moi, c’est tout le contraire. C’est vraiment la récolte dont on rêve, un état sanitaire parfait et  une opulence positive et justement contenue. Une beauté vraie, sans fard et loin de l’obésité ou d’une maigreur extrême et dérangeante.

Maintenant, les choses commencent à se compliquer car il faut aussi s’occuper des jus qui sont en débourbage tout en participant à la vendange.

Il faut donc jongler avec le temps, les vendanges, les cuves, le nettoyage,…

C’est le métier de vigneronne.

Et quel beau métier !

Partager cet article
Repost0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche