Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 11:33

Dans l’ambiance de fin du monde dans laquelle se trouve actuellement les Bordeaux, une nouvelle de première importance semble redonner espoir aux viticulteurs qui ont au préalable été guidés vers la crise par leurs dirigeants interprofessionnels pour lesquels bêtise et démagogie sont les fondements intangibles de l’action.

La grande nouvelle est la suivante : il va y avoir des clones spécialement sélectionnés pour résister au réchauffement climatique ! Rien de moins.

Quand j’ai lu l’article sur le sujet, j’ai un instant pensé à une blague. Puis j’ai tout de suite pensé à l’orchestre jouant sans broncher sur un Titanic entrain de sombrer.

Enfin, je me suis demandée comment on peut dépenser l’argent de viticulteurs au bord du gouffre dans des recherches aussi théoriques et hasardeuses que des clones pour réchauffement climatique.

Plus personne ne veut de ce vin que produit la région à grand renfort de vignes hautes et larges. On a bataillé pour maintenir ce système contre toute logique qualitative.

Et maintenant, on pense ne rien avoir d’autre  à faire que de s’occuper du détail en créant des clones du désert.

Pourtant, avec le « Plan Climat Vins de Bordeaux 2020 », avec son transport fluvial et ses bouteilles en plastique, on se croyait à l’abri du réchauffement climatique.

C’est triste,…tout simplement !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche