Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 16:15

Depuis quelques temps, ce blog était muet. C’est rare mais ça arrive.

La raison était simple. J’étais à la mer !!

 

Après de nombreuses années sans vacance pour cause de budget trop serré ou plus exactement inexistant, nous nous forçons maintenant à prendre quelques jours de repos sans autre occupation que la lecture et le farniente.

 

Cette fois-ci, nous sommes allés sur le bassin d’Arcachon. La dernière fois que j’y étais allée, je vivais encore avec mes parents. Pour Jean-Michel, c’était encore pire car chez lui, la mer c’était un ou deux dimanche par an, départ de Margueron le matin, retour le soir.

 

Donc pour nous, c’étais presque une grande première !

J’avais bien-sûr amené un Stephen King et Jean-Michel s’est attelé à la biographie en Anglais d’Abraham Lincoln.

 

A force, j’aurai lu plusieurs fois en Français et en Anglais tous les livres de mon auteur favoris et Jean-Michel connaitra par cœur l’histoire américaine.

 

S’il y a un secteur pour lequel nos goûts divergent, c’est bien celui des genres littéraires. Il ne lit que des livres historiques et je ne lis que des romans (surtout de Stephen King).

 

Notre escapade dans ce haut-lieu de villégiature pour Bordelais fut aussi d’un intérêt sociologique évident.

On y croise des connaissances dans un milieu différent de celui habituel.

 

Il y a les flambeurs dont le but n’est que de faire des allers-retours dans le centre urbain avec quelque vieux coupé de sport décapotable.

 

Il y a aussi la Méhari rutilante aux mêmes couleurs que la maison devant laquelle elle est garée.

 

J’allais oublier les incontournables citadins qui avec la proximité de la mer s’habillent comme de vieux loups de mer avec casquette et vareuse.

 

Enfin, je n’oublie pas tous ceux qui paradent tous les week-ends sur leur bateau à moteur à faire des ronds inutiles dans l’eau.

Bon nombre d’entre eux doit se dire sensibilisé au réchauffement climatique en regardant d’un mauvais œil l’agriculture consommer du carburant.

 

Il y a peut-être même certains pour lesquels l’excès de pets des vaches constitue une menace grave pour l’avenir de la planète….

Partager cet article

Repost 0
Corinne Comme - dans Divers
commenter cet article

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche