Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 08:26

 Il y a quelques jours, nous avons reçu la visite d’un groupe de motards issu du monde du vin et pour beaucoup des amis de longue date. En d’autres termes, des amis motards du vin.

 

C’était la première fois que la cour se remplissait de motos de toutes tailles et de toutes marques.

motos-copie-1.jpg

 

 

En balade dans la région pour le week-end, ils avaient pensé à venir chez nous ; histoire de faire un petit tour des vignes et voir ou revoir quelle était la réalité de notre viticulture à part et de nos vins.

 

Heureusement, la journée était belle et chaude et la balade dans les vignes fut un vrai moment de plaisir. Pour une fois au Champ des Treilles, c’est Jean-Michel qui a donné les explications.

La biodynamie plait ou ne plait pas mais dans tous les cas, elle interpelle.

 

J’en ai profité pour trainer derrière avec Catherine et Béatrice (entre autres) car  je les vois malheureusement trop peu. Nous avons refait un tour complet de nos vies et de nos enfants qui sont maintenant aux portes de l’âge adulte.


Après, la dégustation des vins de la maison, ils ont repris la route du Médoc dans un vacarme assourdissant.

 

Je n’ai jamais eu d’affinité avec la moto mais récemment je me suis surprise à en rêver après une proposition d’autres amis pour une traversée des Etats-Unis en Harley-Davidson. Heureusement, Jean-Michel possède le permis moto et certains des bolides du jour ont fait naitre en lui un peu d’envie, particulièrement la moto de Rémi :

 

  moto-remi.jpg

 

Finalement, la venue de ce groupe n’était peut-être qu’un avant goût de cette prochaine expérience sur la route 66…

S’il n’y avait pas les rêves…

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche