Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 14:36

Pour la deuxième fois en deux semaines, nous avons arrosé les jeunes plants mis en terre cette année en remplacement de pieds morts.


Quelle année étrange ! Après les trombes  d’eau, nous voici maintenant avec des sols assez secs en surface pour menacer la survie des jeunes ceps.

 

C’est plutôt bon signe pour la qualité du vin à venir car après un excès de pousse, la vigne semble revenir à une raison tout à fait souhaitable. L’arrêt de végétation est maintenant en vue.

 

L’arrosage des complants de la semaine dernière a permis de passer sans encombre la période de températures extrêmes que nous avons vécue. Avec plus de 35°C sous abri, il devait faire bien chaud pour nos petits plants au ras du sol !

La météo prévoyant encore des températures chaudes, nous avons préféré reprendre les tuyaux et le pulvérisateur pour un nouvel arrosage.

 

C’est dans ces moments là, simples et besogneux qu’on se rend compte de la dévotion qu’il faut pour amener un petit plant tout frêle  à l’âge adulte. Il en faut des gestes et des gestes d’attention et presque d’affection répétés sur des années.

 

Même si nos relations avec lui changent lorsqu’il devient plus fort et chargé de raisin, on lui donne toujours autant de soin et d’amour.

 

On est là très proche du dévouement maternel. Un exemple de plus nous montrant que la vigne est autre chose que du végétal. On se comporte avec elle comme si elle était un animal qu’on aime et qu’on dorlote.

Et en plus, elle semble aimer ça !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sylvie 31/07/2012 08:50

Bonjour Corinne,
je regarde de temps en temps ton blog (malheureusement pas assez souvent) et c'est toujours aussi passionnant de te lire. Bravo pour ce blog et surtout bravo pour ton investissement dans ton
vignoble.
je viens d'envoyer tes coordonnées à Franky Baert (sté DIVO) à Jabekke près de Bruges car il cherche un bon Bordeaux. Il te contactera sûrement et s'il ne le fait pas et que tu es intéressée, je te
donnerai ses coordonnées.
J'espère à très bientôt.
Bises
Sylvie

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche