Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 11:06

Ce week-end, il y avait en même temps la pleine lune et le périgée. Ce dernier correspond en fait au moment où la lune est la plus proche de nous dans le mois. L’opposé du périgée est l’apogée.

Etant proche de la terre, elle nous apparait plus grosse lors du périgée.
Donc, ce week-end, la lune était à la fois parfaitement ronde et très grosse dans le ciel. Pour le commun des mortels, la lune est un astre presque comme les autres. Pour les agriculteurs, elle revêt une importance sans égal dans le cycle de la nature. Tous les anciens paysans savaient comprendre notre satellite naturel dans l’intérêt de leurs cultures. Maintenant, tout ou presque est perdu et il faut tout redécouvrir avec une volonté et une motivation constantes.

PERIGEE-copie-1.JPG

Il n’empêche que le spectacle de la lune dans le ciel est toujours un moment émouvant qui nous replace bien dans l’univers comme de petits grains de sable dans une structure immense dont on ne sait que peu de choses.

Margueron étant très peu pollué par les éclairages urbains (!!!), le ciel est tellement constellé d’étoiles durant les nuits sans nuage que l’on a l’impression que c’est faux et qu’un enfant a dessiné  les étoiles et en a ajouté et rajouté pour faire plus beau.

Depuis plusieurs années, Jean-Michel continue de noter la météo du jour à Pontet-Canet afin de constituer une sorte de banque de données qui, un jour, pourrait lui permettre de mieux comprendre le climat local. Ma perception de la nature fait plus appel au ressenti du moment qu’à de grandes études statistiques. Mais ensemble, nous nous complétons !

Les ambiances nous parlent ; la météo aussi. Encore faut-il être capable de recevoir les informations que la nature nous envoie.

La proximité de la pleine lune semble avoir favorisé la gelée du matin. Même s’il ne s’agit pas d’un paysage de neige, on peut quand même reconnaitre que la gelée a l’avantage de pouvoir donner un caractère magique à des paysages communs.


GEL.JPG

Mis à part le ciel et la lune, plus simplement, nous avons aussi pris le temps de nous occuper des commandes à préparer.

Une nouvelle étape est franchie car nous sommes arrivés à la dernière colonne de casiers de Vin Passion 2008. C’est une sorte de seuil psychologique, une ligne droite avant la fin du millésime. C’est là qu’on se rend compte que le temps passe et que bientôt la mise en bouteille du 2009 sera là. Avec elle, il y aura le printemps et la nouvelle saison…avant la prochaine vendange.

Mais on n’y est pas encore. Pour l’instant, c’est encore l’hiver et la lune est ronde.

Donc, contemplons là, le spectacle est toujours aussi grandiose !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche