Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 09:17

La dernière cuve ne fermente pas encore et la pluie vient d’arriver sur la région.
Enfin, pourrions-nous dire car la nature était assoiffée en cette fin d’Octobre.

 

La récolte est terminée et la pluie arrive ensuite, comme si c’était programmé ainsi.

 

C’est le seul moment de l’année où on peut regarder tomber la pluie sans état d’âme.

 

photo-3-0204.JPG

 

Les vignes sont labourées et elles sont presque prêtes pour la taille qui interviendra dans quelques semaines.

 

Je me souviens de l’année 2000 pour laquelle, il avait fait sec avant et pendant les vendanges. Puis à peine la récolte des rouges était achevée que la pluie était arrivée et ne s’était plus arrêtée pendant plusieurs mois.

 

Nous avions fait une première petite trie de nettoyage sur les parcelles destinées au liquoreux. Puis, après un petit orage nous attendions, avant une nouvelle trie, que les raisins bien dorés évacuent cet apport de pluie.

Cela n’est jamais arrivé. Les pluies se sont enchainées à un rythme soutenu et les raisins sur pied sont restés sur pieds.

Plus de la moitié de la pluviométrie de l’année s’est trouvée concentrée sur les deux derniers mois et demi de l’année.

Les vignes ont été taillées avec le reste des raisins qui s’étaient comme liquéfiés sous l’action des gouttes de pluie.

A l’époque, les temps étaient très durs pour nous et cette perte sèche (ou plutôt humide) n’avait rien arrangé, ni moralement ni financièrement.

 

Que se passera-t-il cette année, 10 ans après ? Personne ne le sait encore. Les cycles météo ne sont pas quoi qu’il en soit de 10 ans.

 

De toutes les façons, je n’ai pas prévu de faire de liquoreux en 2010 car cela reste un marché de niche et j’ai un débouché beaucoup plus sûr et régulier avec le vin blanc sec.

 

J’en ai toujours à la vente mais avec une production par intermittence.

 

Et cette année, avec la grêle, j’aurai difficilement de quoi contenter mes clients, alors le liquoreux…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Greg 25/10/2010 20:35


Du moment qu'il y a du stock, on croise les doigts. Sinon, ma femme ne me parle plus! Parce que votre liquoreux est vraiment excellent: qualitativement parlant sans problème au niveau de nombreux
Sauternes. À 15 €, RQP fantastique.


le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche