Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 16:52

 

Petit tour du vignoble surtout pour les parcelles de rouge. L’objectif est maintenant de suivre l’évolution des peaux de merlot en vue de la vendange prochaine.

Mais, en me baladant, je suis aussi repassée dans les parcelles de blanc, récemment récoltées.

J’y ai cherché des raisins oubliés pour les goûter.

2012-1477.jpg

Les pluies de la semaine dernière et sûrement aussi l’évolution physiologique du raisin l’ont rendu beaucoup moins intéressant au niveau aromatique qu’il y a quelques jours.

Les raisins sont toujours aussi appétissants pour le regard.

2012-1478.jpg

Evidemment, ils sont un peu dilués par les pluies, mais ils ont aussi perdu une grande partie de leur brillant aromatique.

C’est le Sauvignon blanc qui semble s’en tirer le mieux, ou le moins mal. Mais il a perdu son côté aérien pour sombrer dans la lourdeur.

J’ai donc redécouvert la vérité selon laquelle il y a un temps pour tout.

Il y a un moment où c’est trop tôt de vendanger, un moment où c’est le bon moment et enfin un moment où c’est trop tard.

Et mieux que bien n’est pas forcément très bien !

Pourtant, le mythe du « toujours plus » perdure auprès de nombreux domaines qui pensent impressionner en poussant toujours le bouchon un peu plus loin. C’est une erreur.

Justement, en parlant de récolte précoce, c’est la pleine effervescence pour les rouges dans notre région plutôt tardive. Certains ont déjà vendangé le Merlot, le Cabernet Franc et même le Cabernet Sauvignon !

Signe d’une viticulture particulièrement maîtrisée…ou de vols de palombes annoncés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche