Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 11:57

Depuis hier soir, on a commencé des écoulages des premières cuves remplies il y a …pratiquement 1 mois ! Que le temps passe vite !!!

Mon programme était déjà fait depuis quelques jours : dimanche après-midi, on écoulait la première cuve pour la décuver lundi matin.

Mais, il y a eu un imprévu. Un marchand de vin, (peut-être futur client, qui me lit et que je salue) a proposé de venir visiter et déguster dimanche matin. Il devait repartir sur Bordeaux en toute fin de matinée.

Il est venu, on a discuté et dégusté. Et il n’est parti qu’à 17h30 ! J’ai préparé en hâte un déjeuner au mieux. On a aussi parlé de son parcours et des raisons qui l’ont amené à quitter la France pour tenter sa chance ailleurs. C’est un choix radical et qui nous a souvent effleuré l’esprit à Jean-Michel et moi.

Le bilan de la journée a donc été un grand retard dans les écoulages. Heureusement, quand on est paysan, on ne compte pas ses heures et la cuve a été écoulée dans la soirée pour être prête le lendemain.





Lundi, il y a eu décuvage puis écoulage de la deuxième cuve.

Mardi, vous l’aurez compris on a décuvé celle-ci. L’originalité de la journée fut le contrôle surprise de Quali-Bordeaux,  l’Organisme de Contrôle  de l’ODG, nouveau nom du Syndicat Viticole.

La personne a vérifié le registre de mise en bouteilles, l’identification des casiers de bouteilles,…

Il a aussi prélevé des bouteilles pour dégustation et analyses. Finalement, je m’en suis bien sortie puisque je n’ai eu aucune remarque.

Avec ce système, mis en place pour améliorer la situation, on est entré un peu plus dans l’aire de la viticulture administrative. Je n’ai pas encore rencontré un professionnel qui soit satisfait de l’évolution. Tout est beaucoup plus lourd, coût bien plus cher et ne sera de toutes les façons plus efficace qu’avant pour traquer les truqueurs.

Dans ce contexte particulier, mon décuvage avait une saveur un peu différente. Il parait bien artisanal et déconnecté de ce que l’on nous promet, c’est à dires les certifications, procédures, traçabilité, (…) qu’on souhaite nous imposer.

C’est pour notre bien, c’est au nom de l’auto-destruction de notre économie !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pierre 30/10/2009 21:03


effectivement souvent beaucoup de pleunicheries sur ce blog


Dominique 29/10/2009 18:21


Bonsoir

Suite a votre réflexion sur oui ou non quitter la France et ces lourdeurs administratives et sa fiscalité, je me permet de vous compter ma propre expérience.
J'ai moi même étais ammené a un moment de ma vie a faire un choix.(J'étais a mon compte a l'époque)
J'ai donc franchit le pas et suis partie pour l'Angleterre qui m'était annoncé comme libérale et donc dynamique, en bref la sueur de votre front et un brin de jugeotte devait suffire a réussir.Ce
qui est vrai, mais il ne faut pas de coup dur et pas le droit de se rater............
Aprés cette belle expérience, je suis revenu dans notre très beau Pays aux routes bien droites, aux TGV flambants neufs , au très beau patrimoine historique, a notre culture culinaire et
viticole........
Apres 5 ans depuis mon retour en France, pronant moi-même a l'époque de mon exil, les bien-faits d'un libéralisme Anglo-Saxon, mon jugement a un peu changé .

C'est vrai, la France et ses Lourdeurs administratives aussi lourdes que le montant des Impôts avec plusieurs S, finalement, ce n'est si différent que le reste du monde.

J'ai la chance de par mes voyages d'avoir des amis d'un peu partout, un couple d'amis Américains qui m'ont rendu visite a Bordeaux au mois de Septembre m'ont relatés leurs soucis du moment made in
USA, eh ben, nous avons les mêmes problèmes et interrogations sur la vie:age de départ a la retraite, lourdeur des impots, etc etc .
A la différence près c'est qu'ils le vivent très bien, ce sont justes des constatations, après eux ils vivent avec..... le sourire.Peut-être mes amis sont'ils des exceptions ... je ne pense pas
.
regardons tout nos avantages en France !!! Je ne les donnerais pas tous mais socialement la France est au top, par contre fiscalement , il faut payer le social .
Pour conclure, La France est un merveilleux Pays fait de diversités, et nous avons un peu trop l'horrible réflexe de "Gueuler la bouche pleine"

il y a toujours mieux ailleurs, mais très souvent pire.

bon courage Corinne pour la suite


le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche