Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 08:27

 

Actuellement, c’est la pleine période de floraison d’une plante dont le nom courant est l’herbe sainte.
Je ne connais pas son vrai nom et je m’en fiche car son petit nom est très poétique et il me convient bien.

Il lui vient du fait qu’elle fleurit au printemps, au moment de Pâques.

 herbe-sainte1.jpg

Parfois, on peut la confondre de loin avec le pissenlit qui arbore la même couleur et la même forme de fleur. C’est un petit soleil. Mais je pense que les similitudes s’arrêtent là.

 herbe-sainte2.jpg

La présence massive de pissenlit dans les vignes n’est pas une bonne chose. C’est le signe d’un sol trop riche. Chez nous, pas de pissenlit.

 

Par son port, sa floraison, son odeur,(…) l’herbe sainte nous délivre un tout autre message au sujet de  nos sols. Elle ne marque pas un « problème », conséquence d’une dérive viticole, mais au contraire elle nous renseigne sur le « caractère » de l’endroit.

 

Il est impressionnant de voir comment sa présence est localisée et correspond à des zones bien spécifiques et peut s’arrêter d’un pas sur l’autre.

 

Pour nous, c’est une information capitale qui nous permet de comprendre un peu mieux nos terroirs pour ensuite les influencer avec respect grâce à la pratique biodynamique.

 

Chaque plante poussant naturellement nous donne des éléments supplémentaires de compréhension de la nature.

 

Je ne peux pas m’empêcher de penser que les engrais verts sont un appauvrissement significatif de la connaissance de l’endroit où on les implante. Un enrichissement du sol, peut-être ; un appauvrissement intellectuel, sûrement.

Les seules plantes qui comptent sont celles qui se développent toutes seules à un endroit donné, car elles ont un lien avec cet endroit ; pour nous dire qui il est et aussi pour l’aider.

 

Après l’herbe sainte, d’autres plantes viendront pour nous offrir quelques pièces supplémentaires du grand puzzle de la vie.

 

A nous d’être là au bon moment et de savoir les lire pour  utiliser le message.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mathias 05/04/2012 13:48

Bonjour,

iç aussi beaucoup d'herbe sainte. C'est très drôle parce que les voisins, qui pratiquent chaque année l'apport de billes d'azote sont couverts de pissenlits, et au metre près, l'on passe aux herbes
saintes chez nous? J'ai pas réussi à trouver l'indication que nous devions comprendre aux endroits ou cette herbe se trouve. Pourriez vous m'aider? ET pour les pissenlits, j'ai c ru voir que ce
n'était pas toujours mauvais, sur des sols équilibrés, il semblerait que ce soit le témoin d'une bonne utilisation de la silice naturellement présent dans le sol. Qu'en pensez vous? (et qu'indique
l'herbe sainte?) Bien à vous Mathias

Corinne Comme 05/04/2012 15:41



Une invasion de pisselit n'est jamais le témoin d'une vigne en équilibre. Le pisselit est une plante symbolique de la digestion. Il va permettre (ou essayer) de digérer soit un excès d'azote,
soit au sens figuré, de digérer une agression.


L'herbe sainte elle va "réchauffer" un terroir trop terre donc froid, marqué par le calcaire.


 



Eric B 04/04/2012 20:25

A priori, ta plante est le crepis sancta. Cela semble indiquer un sol plutôt riche.

Corinne Comme 05/04/2012 11:00



Oui, comme la moitié des plantes selon Ducerf.... en réalité les indications qu'elle donne sont bien plus subtiles et utiles que cela!



le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche