Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 10:20

Pratiquement deux semaines après le passage de grêle destructeur, la vigne commence à faire de nouvelles feuilles.

Certes, elles sont encore très petites mais l’intention est là.

 

En regardant les rangs, on commence à voir des alignements de petites feuilles blanchâtres au dessus des feuilles hachées par les grêlons.

 

La vie est plus forte que tout doit-on penser dans ces cas là.

Serai-je capable de redresser la tête après avoir été rouée de coup comme l’ont été les pieds de vigne ? Je ne suis pas capable de répondre.

En me promenant dans les rangs, j’ai toujours un sentiment de malaise en regardant les rameaux cassés ; malaise et aussi gâchis car j’ai toujours le souvenir de ces vignes magnifiques que je parcourais juste avant cette tempête terrible.

 

Rien ne sert de ressasser le passé. Maintenant, c’est fait, l’orage est passé et il faut aider la vigne.

Ce week-end, elle a eu droit à tous les soins  pour la rendre de nouveau belle.
Traitement et poudrage généralisés en profitant du temps chaud et clément.

 

Puis les vignes à 1mètre ont été griffées pour supprimer l’herbe et effacer les ornières des passages de tracteur.

 

J’ai regardé mes vignes avec beaucoup de fierté car maintenant, elles semblent vraiment avoir la volonté de reprendre le dessus. Et en faisant ainsi, elles me suggèrent de faire de même !

Je vais donc m’exécuter et voir les choses positivement.

Dans cette ambiance de fin du monde où plus une feuille n’est intacte, les grappes qui restent sont en fleur et embaument la campagne.

On ne sait pas si elles donneront des grains de raisins mais l’intention y est !

 

Courage petite vigne…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laurent 07/06/2010 11:47


Bonjour Madame,
Je viens de découvrir votre blog et je vous félicite pour son contenu qui nous fait mieux comprendre votre travail de la vigne au quotidien.
Je suis nouvellement installé en Gironde et j'ai l'envie de prendre une autre voie professionnelle orientée vers la nature, je m'intéresse depuis mon arrivée dans cette belle Gironde à la vigne,
qui entoure mon habitation, et au bio. Mes connaissances en terme de vini-viticulture sont proches de zéro mais je veux apprendre et j'aimerais vous rencontrer (ainsi que votre mari ou Alfred
Tesseron à Pontet-Canet, si cela est possible)pour pouvoir mieux comprendre votre démarche et voir quelles seraient les possibilités pour moi de me lancer dans cette voie (labour à cheval
notamment). Cordialement,


le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche