Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 19:23

Amateurs de chaleur que nous sommes, nous attendions finalement avec impatience l’arrivée de l’hiver.

Il semble que ce soit chose faite avec des températures proches de zéro pendant des journées entières.
Il était temps.

Nous avons profité de ces conditions nouvelles pour ouvrir en grand les portes du cuvier pour que le froid joue son rôle bienfaiteur sur les vins.

 

Mis à part le vin, les humains ont quand même plus de difficultés à se travailler quand les températures baissent.

Cela n’a pas découragé Jean-Michel et notre fils Thomas qui avaient entrepris une réparation sur le petit tracteur à chenilles acheté l’an dernier. Les engins d’occasion sont peu chers mais ils ne sont pas neufs.

Celui-ci avait un problème de freinage de chenille, handicap majeur pour tourner car c’est justement en bloquant une chenille d’un côté que l’on peut tourner.

Le problème devait être ancien et les anciens propriétaires ne s’en servaient pas beaucoup.

Nous l’avons pour le moment surtout utilisé en travail du sol et son handicap ne gênait pas.

Cela aurait été moins confortable lors de traitements. Heureusement, l’année 2011 a été sèche.

Donc, malgré le froid, père et fils ont démonté et remonté.

Maintenant, le tracteur à chenille fonctionne à merveille. On espère simplement ne pas avoir à s’en servir car c’est un peu comme un camion de pompier. Quand il est là c’est que les choses ne vont pas forcément très bien…

C’était pour Jean-Michel la dernière fois qu’il pouvait avoir l’aide de son fils avant longtemps.

La semaine prochaine il sera au Pays de Galles pour 6 mois.

Quant à sa sœur, Laure elle est déjà partie pour la même durée en Suède. Autant dire que le froid, elle va savoir ce que c’est…

 

Enfin,  je dois aussi signaler qu’en ce 16 janvier, Jean-Michel fête ses 23 ans d’ancienneté à Pontet-Canet.

Entre cette propriété et lui, c’est une longue histoire fusionnelle…

Parfois, j’en suis un peu  jalouse ! Il est l’amour de ma vie et je sais qu’il me le rend bien.

 

Bon anniversaire à cette rencontre entre un grand terroir et un grand vigneron.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Gosselin JN 17/01/2012 07:50

bonne chance aux 2 étudiants de la maison dans leur expérience "Erasmus"....Jn

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche