Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 14:00

Lors de notre récent séjour en Roussillon, nous avons eu l’opportunité de visiter le domaine de La Chique qu’Hervé Bizeul et quelques passionnés ambitionnent de remettre en état.

Même si par notre faute le tour des parcelles a été fait rapidement, on ne peut qu’être interpellé par la beauté du lieu mais aussi par l’ampleur de la tâche.


LA-CHIQUE-VIGNE-1.JPG

Je suppose que la magie de l’endroit a été un élément fondamental dans la décision de mettre en place un projet de cette importance. Comme dans beaucoup d’endroits de la région, il y a une ambiance particulière qui nous prend aux tripes et qui impose une sorte de recueillement face aux paysages que l’on a sous les yeux.

LA-CHIQUE-VIGNE-ET-OLIVIERS.JPG

Mais au-delà de la beauté pure de l’endroit, il y a la quantité de travail à effectuer pour redonner vie et rentabilité à un vignoble et une oliveraie longtemps délaissés et qui produisent maintenant de l’huile et des olives sont la marque « L'Oliveraie Royale ».

Ma modeste expérience du Champ des Treilles m’a donné une idée des efforts à effectuer et des sacrifices à mettre en jeu pour mener à bien un projet lorsqu’on n’a pas de fortune personnelle préalable.

Mais là, il n’y a pas de comparaison avec Champ des Treilles par la taille et l’ampleur de la remise en état.

Il y a une dimension quasi-mystique dans cet engagement qui n’est qu’une suite sans fin de défis à relever.

J’ai fait allusion à la mythologie, mais j’aurais très bien pu créer un lien avec le chemin de croix tant les difficultés sont grandes avec des moments de grande souffrance et des moments de réconfort.

Ce n’est sûrement pas un hasard si la vigne et l’olivier ont une signification symbolique aussi forte dans notre société. Ces deux plantes sont bien plus que des simples cultures agricoles. Elles portent les fondements de notre civilisation.


LA-CHIQUE-OLIVIERS-2.JPG

Donc, je dis tout simplement bravo et bonne chance.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche