Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 21:13

En feuilletant une revue viticole, j’ai pris le temps de m’intéresser aux publicités de produits phytosanitaires et aux slogans qui y sont attachés.

C’est très instructif car cela montre la « tendance » en matière de communication sur un sujet aussi sensible que celui des produits chimiques.

Suivant les périodes, les slogans changent pour être dans l’air du temps.

Il y a quelques années, on était dans ce que l’on peut appeler « l’érotico-suggestif », c'est-à-dire des messages tournant autour du plaisir des sens sans le dire ouvertement.

Ensuite, il y a eu l’époque martiale avec slogans belliqueux et de l’armement lourd.

Maintenant, on est entré dans l’époque « bio ».

Tout d’abord, il faut montrer (ou essayer) de montrer que l’on respecte l’environnement. La couleur verte est donc très présente. Mais au-delà du simple respect de l’environnement, il y a le bien-être, les médecines douces,(…) en général associés au « monde bio ».

On n’hésite pas à mettre un Bouddha associé aux mots « équilibre-sérénité-efficience ».

Avec « Trankilo, vous êtes à l’abri de l’oïdium », on est dans l’ambiance cocooning et protectrice d’un chalet enneigé.

L’amour avec un grand « A » est très présent. Ainsi, avec « Fosétyl, j’aime ma vigne » associé à un grand cœur fait en vrilles de vigne, les choses sont claires.

Le produit de traitement perd son statut de guerrier qui tue pour devenir celui qui va mettre en valeur le raisin (« Teldor et votre raisin se révèle »), le protéger de façon presque paternelle « Pergado protégez votre capital récolte ») ou même devenir l’ami, le proche « Roxam le partenaire idéal ».

Les anciens messages restent toujours présents malgré tout. « Vincare, un moral de vainqueur » est là pour nous le rappeler.

Quant à « Tsar, le maitre-étalon anti-oïdium », qu’en penser ?

Effectivement, l’auteur a voulu exprimer le fait que Tsar est « La référence ».

Pour faire russe à peu de frais, on a mis le « R » de Tsar à l’envers. Facile et pas cher !

On peut quand même se demander s’il faut avoir en tête le Tsar Pierre le Grand ou le dernier du genre et malheureusement pour lui le plus connu, Nicolas II.

Si dans le premier cas, on peut personnifier la puissance, dans le deuxième c’est plus difficile. Quand on sait dans quel bain de sang épouvantable ont fini Nicolas II et toute sa famille, on peut se poser des questions sur la performance de ce produit sur l’oïdium.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Denis 20/01/2010 22:42


Une anedocte, loin de la viti, mais proche de la comm et du "Bio" :
DANONE a mis depuis quelques mois une jolie coccinelle rouge sur ses pots de yaourts qui ne sont pas certifié AB. En en mettant un table, il n' y a pas longtemps, reflexion de ma fille (8 ans) :
"Chouette un Yaourt BIO"... La cible est touchée... Redoutable efficacité de la communication...

Denis


le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche