Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 19:00

 Depuis le temps que j’ai créé ce blog, j’ai raconté beaucoup de choses, mais je ne pense pas avoir parlé de notre cuvée Les Sens du Champ des Treilles.

L’oubli est sur le point d’être réparé.

 

Lorsque nous avons repris le domaine, nous avons tout d’abord essayé de gérer l’essentiel, sans moyen et avec un cœur gros comme ça.

Puis, nous avons vraiment commencé à transmettre notre âme au domaine en plantant les vignes à 10000 pieds par hectare. C’était une folie que nous avons assumé car la vigne à forte densité de plantation reste toujours le meilleur système de conduite. On accepte ou on n’accepte pas d’en payer le prix de la difficulté mais qualitativement, il n’y a pas de contestation possible.

 

Avec les vignes à 1m, est aussi arrivé le Petit-Verdot. Cépage secondaire du Médoc, nous avons appris à le connaitre et à le comprendre dans les terres de Pauillac.

Très vite, nous avons cru en lui. Heureusement, il était autorisé par notre appellation, plus habituée qu’elle est à défendre les vignes hautes et larges et les coopératives que de rechercher des cépages « oubliés ». Le Petit-Verdot avait du se retrouver par hasard  dans la liste des cépages autorisés; en étant recopié avec les autres par un clerc zélé mais pas forcément concerné.

 

Donc nous nous sommes retrouvés avec du Petit-Verdot (et du Merlot) dans les vignes à 10000 pieds par ha.

Lorsque les premières vinifications sont arrivées pour ces parcelles et que les premiers échantillons ont pu être dégustés, on a très vite senti que notre engagement dans cette voie était le bon.

Chacun des deux cépages donnait un vin tellement plein, authentique et agréable que nous avons essayé de les mélanger à part égale. Le résultat nous a donné un instant d’émotion et on a décidé de réaliser cet assemblage en petite quantité et de l’élever ainsi. Ce vin s'est imposé à nous.

 

Différents autres essais avec des proportions différentes n’ont pas produit le même équilibre parfait. On est resté sur 50% de chaque.

 

Lorsque la date de la mise en bouteilles s’est rapprochée, il a fallu décider de l’avenir de cette cuvée sans nom. Elle a vu le jour et s’est appelée « Les Sens du Champ des Treilles ».

C’était en 2002.

 

Le succès fut tout de suite au rendez-vous. Ce vin, mélange improbable de Merlot et de Petit-Verdot à parts égales, issues de vignes improbables, pouvait rivaliser avec les meilleurs Crus de Bordeaux.

 

Mais le Petit-Verdot est un cépage capricieux. Lorsque les autres cépages adorent le soleil et la chaleur, lui est différent. Les grands millésimes tels que 2003, 2005 n’ont pas plu au Petit-Verdot qui a largement préféré 2004 ou 2007 !

 

N’étant pas née pour la vente, j’ai longtemps éprouvé quelques difficultés à proposer Les Sens aux clients car son prix est « différent » de celui du reste de la gamme.

 

Puis, ayant fait mon « chemin intérieur », j’ai levé ce tabou et le propose maintenant à tous les clients, pro ou pas. Rares sont ceux qui ne se laissent pas séduire par ce vin hors normes.

 

Très souvent, les amateurs l’achètent en pensant aux copains qu’ils vont pouvoir piéger lors de dégustations à l’aveugle.

 

Cette cuvée a maintenant gagné sa légitimité parmi nos autres vins et tous les ans, nous évaluons la possibilité d’en produire ou pas.

Une chose est sûre, la proportion entre Petit-Verdot et Merlot n’a jamais pu être changée car c’est la seule qui fonctionne dans tous les millésimes.

 

Le Petit-Verdot, il est comme ça et c’est pour ça qu’on l’aime.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche