Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 15:45

On dit toujours que le vin se fait à  la vigne et c’est vrai. D’ailleurs, souvent ceux qui le disent le plus le font le moins…

Donc le vin commence au pied de vigne. Quand la récolte est faite, il ne faut pas penser que tout est fini et qu’on peut aller chasser la palombe dans des cabanes perchées dans les arbres.


Même dans notre philosophie de respect de la vigne et du vin, il y a quand même du travail dans le chai ; et même beaucoup de travail. Ma présence dans le chai est donc de plus en plus fréquente. Elle devient même constante à certains moments.

Depuis quelques jours que les vendanges ont commencé, le jus est laissé à moins de 10°C  pour laisser sédimenter les particules en suspension, mélange de pulpes et de micro morceaux de peaux de raisin.

On retire le jus clair par le dessus de la cuve et on l’envoie dans une autre cuve pour qu’il puisse partir en fermentation.

Il n’y a rien d’ajouté, comme dans le jus d’orange bien connu.

Là, le jus décidera seul du moment où il souhaite commencer sa fermentation.

Les levures qui veulent fermenter fermenteront et c’est tout. Qu’importe de savoir quel est leur nom en français ou en latin ou même leur place dans la classification des levures.

Ce qui est important c’est que la bonne levure se développe, c'est-à-dire que celle qui a le plus d’affinité avec un terroir et un cépage puisse se développer et exprimer un caractère unique au vin.

Mais pour le moment, on n’y est pas encore.

Pas de pétillement sous la langue et donc pas le « gloup-gloup » caractéristique venu des cuves.

Partager cet article
Repost0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche