Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 15:11

Ayant reçu les étiquettes pour les vins récemment mis en bouteilles, nous avons pu habiller la première bouteille du blanc sec, Vin Passion avec sa nouvelle parure « vin biologique ».

 

 

vp.jpg

Pour l’occasion, l’étiquette a été légèrement modifiée en la rendant plus petite. C’est peut-être l’expression visible de notre volonté de revenir à l’essentiel ; c’est-à-dire le vin.

 

La nouvelle expression est beaucoup plus simple et moins alambiquée que l’ancienne, mais elle ne change pas grand-chose pour nous. C’est juste la symbolique de l’évènement que j’ai voulu immortaliser par une photo.

 

Sinon, par la suite, le fait d’avoir les étiquettes nous oblige à conditionner ces bouteilles pour les livrer à leurs destinataires.

Fait appréciable pour nous, en moins de 2 semaines  après la mise en bouteilles, l’intégralité du Grand-Vin rouge a été retenue.

Après le Petit-Champ rouge, me voilà donc également en rupture pour le Grand-Vin.

Il me reste encore une petite partie du Vin Passion disponible ; mais là aussi la grosse partie du stock a déjà trouvé une destination.

 

La semaine dernière, j’ai été sollicitée par un guide pour fournir des échantillons du millésime 2010. Quand j’ai dit que je n’en avais plus à la vente, voire plus du tout, la personne a eu l’air étonnée. Par fidélité avec ces gens-là qui ont cru en nous il y a de nombreuses années, je vais quand même présenter les rouges 2011.

 

Pour en revenir au vin bio, il bénéficie aussi du nouveau logo européen avec une feuille stylisée par des étoiles. Le problème, c’est que peu de personnes savent de quoi il s’agit. Pour le moment, j’ai donc préféré faire cohabiter le logo AB et le logo européen. Ce sera plus clair pour les consommateurs.


Puis, quand tout le monde connaitra le nouveau visuel des produits bio, le vieux logo AB s’effacera.

 

On peut quand même se demander si le lien entre le logo et l’agriculture biologique sera évident pour le consommateur de base. Une feuille avec des étoiles va pouvoir entrer en concurrence avec un arbre de couleur verte, une coccinelle en balade sur une feuille de vigne, une abeille dans une fleur d’orchidée,… c’est-à-dire plein de choses qui  n’ont pas grand-chose à voir avec le bio, souvent même bien au contraire.

 

Et si tout cela était fait exprès, pour perdre un peu plus le consommateur et lui faire avaler des produits non-bio en lui faisant penser que c’est bio ?

 

Nos décideurs et leurs conseils ne sont pas aussi machiavéliques. Quoi que…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche