Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 18:27

 Les soutirages des cuves de rouge se sont échelonnés sur plusieurs semaines pour suivre l’évolution des fermentations malolactiques. Ce week-end, il ne restait plus qu’une petite cuve de Cabernet Franc. Les choses furent donc vite entendues pour elle.

 

Puis, vint le tour des lots de blanc. Ils ont été réunis pour la première fois afin de constituer le futur Vin Passion. Les bonnes odeurs de vin blanc ont de nouveau envahi le cuvier. Le vin a été séparé de ses lies et attend maintenant sagement la fin de l’hiver pour la mise en bouteilles. Ainsi, il gardera son caractère tendu, sa verticalité et surtout la franchise vis-à-vis du terroir qui l’a engendré.

 

La naissance d’un vin est toujours un moment important et presque magique. Chaque cépage apporte ses qualités. Il donne ses forces au vin mais il estompe ses faiblesses. Du mariage de chacun, nait cette harmonie qui finalement nous parait si évidente.

 

Pourtant, en y réfléchissant bien, on peut se dire que c’est presque miraculeux car les lois qui régissent l’assemblage ne répondent à aucune des logiques de la nature.

 

Par exemple, si on dilue de l’eau sucrée, on obtient un liquide moins sucré qu’avant.

En assemblage de vins, un lot peut transmettre à la totalité sa qualité alors qu’il ne représente que quelques pourcents du total.

 

Dans le Vin Passion, 1/3 de Sémillon suffit pour donner la presque totalité du gras de l’assemblage. La Muscadelle se charge des notes fleuries et surtout la vieille rose. Enfin, le Sauvignon offre sa tension au vin. Chacun revisite le terroir à sa façon.

Magique et très bon.

 

Tellement bon que le verre se retend facilement pour être de nouveau rempli…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche