Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 15:22

Tout vigneron qui se respecte adore montrer « ses » fleurs de vigne car elles sont la promesse de la récolte à venir.

Je ne vais donc pas déroger à cette règle !

Elles symbolisent un virage de la saison. La vigne arrête de n’être que dans la production de feuilles et elle s’intéresse à sa reproduction. Elle quitte l’adolescence pour entrer dans l’âge de l’amour ; prémisse de l’âge adulte.

C’est aussi une des premières opportunités pour la vigne d’exprimer le terroir sur lequel elle se développe.

L’intensité et la qualité aromatiques sont étroitement liées au terroir. D’une certaine façon meilleur est le terroir, plus intense et plus fines sont les senteurs de la fleur de vigne.

Evidemment, chaque cépage joue un peu sa partition à sa manière et un Merlot ou un Cabernet Franc plantés au même endroit n’auront pas la même odeur.

Pour nous, lorsque nous avons appris à connaitre notre vignoble, ce lien entre l’odeur de la fleur de vigne et le terroir a été un outil majeur et puissant de progrès.

Sans fosse pédologique et juste avec un nez, on a pu affiner, parfois au pied près, la segmentation de nos différents micro-terroirs.

C’est gratuit et redoutablement efficace.

Heureusement, on ne redécouvre pas une vérité nouvelle tous les ans et nous explorons de nouvelles voies plus subtiles pour mieux comprendre la vigne et les terroirs.

Mais nous utilisons toujours cette connaissance acquise au moment de la fleur.

Pourtant, il nous reste encore tant de choses aussi simples que celle-là pour être plus performants dans notre travail de tous les jours !

Le temps des fleurs

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche