Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 09:15

Entre deux épisodes pluvieux, nous avons enfin pu commencer les labours de printemps.

Cette année, nous avions aussi une nouveauté qui nous a retardé, c’est l’achat d’un enfonce-piquets. D'habitude, nous en empruntions un qui fonctionnait bien mais qui était « fabriqué maison » comme on dit. Et dans ce pays, il y a de moins en moins de place à ce genre de fantaisie. Tout doit être conforme, homologué,…

Donc, j’ai commandé, certes tardivement, un appareil neuf. Heureusement, il était disponible chez le fabricant. Mais « disponible » dans un pays du Sud comme la France, c’est un mois de délai.

Donc, les piquets neufs de remplacement ont été distribués dans les rangs mais sont restés en travers de rangs.

Cela a empêché toute velléité de labour avant l’enfoncement des piquets !

Heureusement, un camion a pu être trouvé et mon appareil est arrivé.

C’est une machine basique mais truffée de sécurités qui rendent le travail beaucoup plus fastidieux qu’avant et on comprend que beaucoup « simplifient » tout cela. Chez nous ce ne sera pas le cas car il va fonctionner 2 jours par an ; donc on peut prendre son mal en patience et laisser la machine dans son état d’origine en pensant qu’on est un pauvre pays !

Les piquets sont maintenant en grande partie enfoncés et j’ai pu ressortir mon petit tracteur à chenilles pour commencer à retourner la terre.

Il n’y a pas à dire, d’être dans les vignes rend la vision des choses plus claire. Et en plus d’être assise à la hauteur des ceps, sans cabine, cela donne une proximité avec la vigne qu’on n’a plus avec les engins plus classiques. Avec les tracteurs à cabine, on est en position haute pour dominer la vigne avec dédain, tout en s’en protégeant grâce aux vitres de la cabine et à la climatisation !

Avec mon petit engin, j’ai vraiment l’impression d’être en osmose avec ma vigne


Dans mes ballades dans les rangs, j’ai remarqué le changement de flore depuis quelques années. Des plantes « positives » ont succédé à des espèces moins favorables ; dans la vision symbolique qui est la nôtre et en parfaite adéquation avec le moment et la saison.

Et c’est avec grand plaisir que je retourne ces plantes pleines de bienfaits et qui, revenant à la terre, vont à leur tour contribuer à rendre mon sol plus vivant et plus vrai.

Le ciel bleu et des vignes magnifiques, que demander de plus pour accéder au bonheur ?

Le temps des labours   
Le temps des labours   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

visit the site 06/02/2014 12:48

The big jump that the country had made in having a food grain security is due to the use of various technology available at the disposal of the people and the firm role that the government had been playing in popularizing modern farming techniques. I do hope that you have a good harvest for the spring.

Luc Coppens 21/05/2013 20:30

Impressionner par votre approche. Surtout curieux comment je peut apprendre le métier de vigneron biodynamique dans le nord. Grand merci.

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche