Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 15:43

Le salon Vinexpo 2013 s’apprête à fermer ses portes. Les nombreuses dégustations « off » organisées çà et là vont aussi tirer le rideau.

Les vignerons qui y ont présenté leurs vins vont rentrer dans leurs terres sûrement après des fortunes diverses. Quel peut être l’impact de telles dégustations situées en marge du grand salon ?

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

C’est aussi vrai pour tous ceux qui étaient dans « vrai » salon après avoir payé leur place à prix d’or.

Pour ma part, la démarche était toute autre. J’ai passé « mon » Vinexpo « in », c’est à dire chez moi dans mon petit domaine, entourée de mes vignes et pour y recevoir mes clients qui sont souvent devenus mes amis de longue date.

Il est évident que le temps n’a pas été le plus approprié pour vendre aux visiteurs ce qui fait la supériorité de notre démarche, c’est-à-dire l’authenticité de notre relation avec les vignes, le respect du terroir,…Mais tout le monde était dans les mêmes conditions avec pluie, pluie et encore pluie.

Mais on a pu quand même se promener dans les allées humides de mes vignes.

On aura surtout beaucoup parlé autour d’une bouteille de vin du domaine ou d’un repas traditionnel pour accompagner nos vins.

En quelques jours, ma consommation de salive a augmenté de façon exponentielle !

De ces moments simples et sincères, il reste de bons souvenirs avec des gens attachants.

Les ventes ? C’est secondaire ! Elles interviennent quoi qu’il arrive comme une évidence pour l’un ou pour l’autre.

Et quand on se rencontre, on n’en parle même plus et c’est très bien ainsi !


Donc, pour moi, un Vinexpo comme je les aime, c’est-à-dire au milieu de mes vignes, loin du tumulte, du bling-bling qui n’a de lien avec le vin que dans les relations pécuniaires que cette boisson engendre.

Une vraie vie de vigneronne…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Francois 20/06/2013 20:43

Des Vinexpo "a la Corrine"; quand tu veux!
Quel plaisir partage

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche