Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 13:35

Le grand saut est prévu pour cette fin de semaine. Les vendanges 2013 vont commencer.

Après les pluies de la semaine dernière, on connait maintenant quelques jours de très beau temps.

On y est presque

L’idéal aurait été de ne pas avoir ces pluies. Dans toute la région, elles auront changé la face de ces vendanges en faisant éclater sur les cépages blancs quelques baies presque mûres ; ce qui a entrainé le développement de pourriture grise.

La rosée du matin qui a suivi pendant quelques jours n’a rien arrangé.

On y est presque

Nombreux sont ceux qui ont déjà commencé à récolter en lançant les machines à vendanger. Avec ces machines, aucun tri n’est possible donc souvent les gens préfèrent vendanger moins mûr mais encore sain. Malheureusement, cette caractéristique se retrouve toujours dans la bouteille.


Chez nous, la culture biodynamique ne met pas les vignes sous une bulle étanche pour autant. De ce fait, la pourriture grise s’est développée aussi chez nous. On résiste mieux que les autres tout en étant plus précoce qu’en culture « traditionnelle », chimique.

De plus, en récoltant à la main en cagettes puis en triant sur une table de tri à l’arrivée au chai, on est sûr de ne mettre que des baies saines dans le pressoir.

Ainsi, on peut profiter de ces quelques jours supplémentaires de beau temps qui seront particulièrement bienvenus.

C’est la vie du vigneron qui doit en permanence faire face aux éléments et jongler avec en faisant au mieux.


Cela étant, les baies sont particulièrement aromatiques. La pointe d’acidité parfois encore présente dans les Sémillon devrait s’estomper avec les quelques jours de soleil.

Ces éléments positifs motivent pour aborder cette dernière ligne droite avec la ferme volonté de faire bien pour être fiers du résultat dans le verre.


A cette époque de l’année, on navigue à vue, d’un jour sur l’autre. Ce qui est vrai aujourd’hui sera peut-être à modifier ou faire évoluer demain en fonction des conditions.

Heureusement, il reste une grosse majorité de grappes magnifiques ; ce qui donne du baume au cœur !

On y est presque

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche