Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 16:44

Nous avons donc repris le chemin des rangs de vigne. Les grains n’ont plus le doré des cépages blancs mais ont cette belle couleur indéfinissable des raisins rouges ; dont l’aspect est à mi-chemin entre le velours et la soie.

On ne le dira jamais assez, mais c’est vraiment une année exceptionnelle. Je ne parle pas de la qualité à venir du vin, car celui-ci n’est pas encore fait. L’ « année du siècle » ne se décrète que lorsque le vin est fini et qu’il est servi dans les verres. Avant ce moment, ce ne sont que des suppositions plus ou moins sincères.

J’emploie le mot « exceptionnel » dans le sens "hors-normes". Les concentrations en sucre sont magnifiques et grâce à notre viticulture du respect, les acidités sont suffisamment présentes pour envisager de beaux équilibres dans les vins et la présence de la nécessaire fraicheur qui incite toujours à retendre son verre lorsqu’on l’a vidé…

Maintenant la vigne a fini son travail. Elle nous le dédie mais aussi nous le confie. Il nous faut donc être à la hauteur pour ne pas la décevoir !

Les pluies sont arrivées lorsqu’il le fallait. Même si elles ont pu être fortes, elles n’ont pas perturbé le planning de vendange que j’avais pu élaborer dans ma petite tête déjà bien chargée.

Après les blancs, on a attendu pour les Merlot. C’est la préoccupation du moment pour l’équipe. Ensuite, on attendra de nouveau, dans la sérénité, pour guetter le moment idéal qui nous permettra de vendanger des Cabernet à leur optimum. Le Petit-Verdot sera pris quand il l’aura décidé. Là aussi, je suis au service de chaque cépage et chaque parcelle !

Pour l’heure, on est confronté à un problème peu courant en bordelais : la chaleur de l’après-midi qui fatigue et ralentit les vendangeurs. Il y a aussi les sécateurs qui collent aux mains, les cheveux poisseux de jus sucré,…

Heureusement, le soleil qui brille, rend les gens de bonne humeur et ils supportent ces conditions.

On profite de ces moments particuliers afin de se faire des souvenirs pour les millésimes futurs, au cas où il pleuvrait pendant les vendanges.

Heureusement, ça n’arrive jamais, du moins chez nous…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Marie 02/10/2009 09:44


Pour avoir fait connaissance récemment de Pontet-Canet grâce à une visite passionnée et très appréciée notamment par le choix de la biodynamie, je me suis intéressé de plus près à tous ces enjeux
et également en suivant votre époux Jean-Michel au travers des forums, me voici donc devenu également fidèle lecteur de votre blog. Merci pour tout ce que vous nous faites partager et tout mes
encouragements à poursuivre dans cette voie que j'allais dire "royale" mais au combien difficile, j'en ai conscience ! Nous avons aujourd'hui plus que jamais à renouer avec notre chère mère "la
terre" sans qui nous ne serions rien ! Petit fils d'agriculteur, égaré depuis plus de 30 ans dans l'informatique, mes racines me font toujours revenir aux valeurs simples et malheureusement souvent
oubliées. Il y a des jours où j'aimerai tant pouvoir m'y investir et me reconvertir ! Mais à 54 ans pas facile de se reconvertir dans le tourbillon de cette vie !!! En tout cas félicitation pour
votre travail. J'espère qu'un jour nous aurons l'occasion de venir visiter votre propriété du côté de Bergerac. Un de mes fils suit actuellement une formation professionnelle dans le maraichage bio
et la traction animale... son rêve est d'avoir un jour une ferme éducative" et vivre de la vente de ses produits à échelle humaine. Je crois qu'il a fait le bon choix et je l'encourage ... mais il
va lui falloir beaucoup d'energie et de courage !

Amicalement.
Jean-Marie.


Jean-Marie 02/10/2009 09:39


Pour avoir fait connaissance récemment de Pontet-Canet grâce à une visite passionnée et très appréciée notamment par le choix de la biodynamie, je me suis intéressé de plus près à tous ces enjeux
et également en suivant votre époux Jean-Michel au travers des forums, me voici donc devenu également fidèle lecteur de votre blog. Merci pour tout ce que vous nous faites partager et donc tous mes
encouragements à poursuivre dans cette voie que j'allais dire "royale" mais au combien difficile, j'en ai conscience ! Nous avons aujourd'hui plus que jamais à renouer avec notre chère mère "la
terre" sans qui nous ne serions rien ! Petit fils d'agriculteur, égaré depuis plus de 30 ans dans l'informatique, mes racines me font toujours revenir aux valeurs simples et malheureusement souvent
oubliées. Il y a des jours où j'aimerai tant pouvoir m'y investir et me reconvertir ! Mais à 54 ans, ce n'est pas facile de se reconvertir dans le tourbillon de cette vie !!! En tout cas
félicitation pour votre travail. J'espère qu'un jour nous aurons l'occasion de venir visiter votre propriété du côté de Bergerac. Un de mes fils suit actuellement une formation professionnelle dans
le maraichage bio et la traction animale... son rêve est d'avoir un jour une ferme éducative" et vivre de la vente de ses produits à l'échelle humaine... Je crois qu'il a fait le bon choix et je
l'encourage ... mais il va lui falloir beaucoup d'energie et de courage !

Amicalement.
Jean-Marie.


Laurent Jouberton 01/10/2009 16:29


Bonjour,

Et bon courage...

Juste une petite question. Je n'ai presque plus de Grand Vin 2003...
Vous en reste t-il...??
Pensez-vous en avoir encore au printemps prochain ou il faudrait mieux commander...??
Expédiez-vous à Vichy...??

Rien d'urgent rassurez vous, mais tenez moi au courant...

Bonne continuation,

Sincèrement,

Laurent Jouberton


le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche