Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 18:31

Alors qu’on claironnait l’arrivée du printemps, notre pays se retrouve renvoyé depuis quelques jours au mois de décembre.

Tempêtes de neige presque partout avec des hauteurs dignes des hauts de pistes alpines.

 

Chez nous, pas vraiment de neige la semaine dernière, si ce n’est quelques flocons qui n’ont pas tenu au sol. En revanche, nous avons eu de la pluie et du temps frais, voire froid.

 

Ce week-end, il nous restait le traitement biodynamique à faire sur une partie du vignoble.

Un imprévu dans la réparation d’un des deux pulvérisateurs avait obligé à différer le traitement la semaine précédente sur la partie assumée par cet appareil. Heureusement, les quelques pluies précédentes étaient absorbées.


Et une fois la machine en état de marche, nous avons pu mener à bien l’opération. Le tracteur a été accompagné par quelques gouttes  pendant tout le traitement.

 

Ce n’est que lorsqu’il a été remis dans le garage que la pluie s’est mise en tomber.

Depuis, elle ne s’est pas trop arrêtée.

Parfois, on n’a pas de chance, parfois on en a. Cette fois-ci, les cieux étaient avec nous ; et c’était une bonne chose !

 

Aujourd’hui, la région est traversée par des averses régulières de pluie et parfois même de grêle. Pour faire bon poids bonne mesure, les températures sont particulièrement fraîches. Avec vent en plus, les températures ressenties incitent à faire des soupes.


Heureusement, même si on ne s’en rend pas compte, le printemps arrive et l’ortie a décidé de pousser. J’ai donc pu faire une soupe d’ortie qui en plus de réchauffer va nous fortifier pour supporter l’adversité jusqu’au retour des beaux jours ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche