Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 11:02

Ce week-end, la vigne et le vin ont été laissés de côté car c’était le grand chambardement de printemps. On avait dépassé le stade du simple nettoyage.

 

L’organisation et la décoration de la maison ne me plaisaient plus donc, j’ai modifié. A la télé, ils parlent de « home-staging », qui vise à changer les choses de pièce pour créer du neuf à partir de l’ancien.

C’est donc ce que j’ai fait. Les éléments de déco ou les petits meubles ont changé de place. Mais je suis allé plus loin en créant le « home-trashing » ; c’est-à-dire de mettre à la poubelle ou au moins au grenier tout ce qui n’a plus d’intérêt à mes yeux.

Heureusement, j’étais aidée par mes deux hommes, Jean-Michel et mon fils Thomas.

Ils ont fait tous les travaux durs.

Ils ont aussi repassé un badigeon de chaux sur les murs de ma chambre. Nous aimons beaucoup la chaux. C’est un produit vieux comme le monde, sain et qui ne coûte rien ou presque. Dans les vieilles maisons comme la nôtre, les murs sont en pierre des champs alentours, assemblés avec de l’argile elle-aussi locale. Les enduits à la chaux et au sable sont approximatifs. Seul un badigeon de chaux peut faire l’affaire.

Quand les gens se plaignent de l’insalubrité de leurs logements sociaux, les mairies devraient leur donner des sacs de chaux pour refaire propre. Avec le prix d’un paquet de cigarette, on refait plusieurs pièces. Avec un mois d’abonnement de smartphone, on refait une maison entière.

Mais c’est une autre histoire…

 

Donc, la maison a changé de tête. Il serait intéressant que les « comportementalistes » se penchent sur le besoin que nous les femmes, avons de refaire la décoration de nos maisons.

Cela doit remonter à l’époque où nous étions des animaux et que les femelles construisaient leur nid au printemps pour préparer l’arrivée des bébés.

A mon âge, rassurez-vous, ce n’est plus trop ma préoccupation. Mais il doit bien y avoir encore quelques hormones qui trainent dans mon sang et qui me disent de réorganiser la maison.

 

Pendant ce temps, alors que nous étions dans la chaux et le déménagement, à l’autre bout du monde, ma fille Laure prenait cette photo du Golden Gate Bridge à San-Francisco.

GOLDEN-GATE2.jpg

Autre ambiance, autre lieu…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le blog de Corinne Comme

En créant ce blog,  je souhaite faire partager une certaine approche de notre métier de vigneron afin de réhabiliter le mot « paysan ». Au-delà de son rôle dans la production de denrées alimentaires, il doit aussi être le gardien d’un savoir ancestral et faire le lien entre la nature, les animaux et l’humanité. Il est l’observateur et le garant des grands équilibres de la vie. C’est une tache prenante et passionnante qui s’accompagne de joies, de peines et de moments de doutes.

Recherche